Lettre d’information du 11 mars 2021


Chers adhérents,

Nous ne sommes toujours pas en mesure de prévoir à quel moment nous pourrons reprendre nos activités « normales ». Toutefois, nous vous transmettons quelques propositions de visio-conférences ainsi que la nouvelle de la poursuite de notre mécénat.

Le conseil d’administration continue son travail (à distance) pour refaire vivre pleinement l’association dès que possible.

Conférence

La conférence de Cécile Pichon-Bonin, Chargée de recherche au CNRS,

sur Les réalismes en URSS dans les années 1920-1930

qui devait avoir lieu le jeudi 25 mars 2021 à l’auditorium du musée sera transmise en visio-conférence ce même jour à 17h30.

Inscriptions à adresser par mail au secrétariat des AMF (amf-asso@wanadoo.fr), en mentionnant votre nom et votre adresse électronique. Une adresse de connexion vous sera transmise. Nous vous demandons de télécharger l’application ZOOM sur votre appareil pour plus de simplicité.

Visites au musée (en visio-conférence)

*Survol de l’histoire de la peinture française par les oeuvres du musée Fabre par Odile Cavalade

– jeudi 18 mars à 17h30 : SURVOL 2 : La grande peinture

– jeudi 1er avril à 17h30 : SURVOL 3 : Vers notre monde moderne

*Mardi 13 avril 2021, 17h30 : L’invention du paysage (au musée Fabre) par Edouard Aujaleu

Inscriptions à adresser par mail au secrétariat des AMF (amf-asso@wanadoo.fr), en mentionnant votre nom et votre adresse électronique. Une adresse de connexion vous sera transmise. Nous vous demandons de télécharger l’application ZOOM sur votre appareil pour plus de simplicité.

Mécénat

indexMalgré la suspension de leurs activités en raison de la pandémie, les Amis du musée Fabre ont à coeur de maintenir leur soutien au musée Fabre par le don d’une esquisse d’Eugène Devéria, Psyché conduite à l’Olympe par Mercure pour épouser l’Amour (1839), 65,3 x 50,3 cm.

Il s’agit d’une esquisse préparatoire à un plafond du château d’Espeyran, près de Saint-Gilles du Gard. Le plafond avait été commandé par la famille Sabatier. Cette famille est très liée au musée Fabre depuis le XIXe siècle, puisqu’elle offrit des toiles de Gustave Courbet, Henri Lehmann, Dominique Papety, le précieux panneau du maître de Dreux Budé, mais également l’hôtel Sabatier d’Espeyran et sa collection d’art décoratif.

Le plafond fut présenté par Devéria au Salon de 1839