Le déconfinement est amorcé…


Lettre aux adhérents

Le 11 mai 2020

Chers amis

J’espère que vous êtes tous en bonne santé et que le confinement n’a pas été trop dur. Le déconfinement est amorcé, mais avec des restrictions concernant les rassemblements.

Le musée ouvrira le 2 juin et l’exposition Ranc sera visible jusqu’au 28 juin. Mais, les regroupements au-delà de 10 personnes étant interdits, nous ne pouvons reprendre nos visites guidées ni les conférences. Il en va de même pour les séances de ciné-art à l’auditorium de la médiathèque Zola.

Le local de l’association ne pouvant accueillir des groupes sans risque, les « entretiens » prévus avant l’été ne pourront avoir lieu.

Compte-tenu des incertitudes quant à l’ouverture des hôtels, des restaurants, des lieux de culture, sans parler des frontières, il nous paraît sage de réserver toute information nouvelle pour les séjours et les sorties .

Le secrétariat rouvrira lundi 11 mai. Carole assurera la permanence téléphonique (04 67 60 63 50) tous les matins de 10h30 à 13h30 à compter du mardi 12 mai (nos permanences habituelles ne pouvant reprendre dans l ‘immédiat). Les adhésions et ré- adhésions pourront se faire par courrier. N’hésitez pas à nous contacter via notre adresse électronique (amf-asso@wanadoo.fr)

En ce qui concerne notre assemblée générale, nous avons demandé à la Mairie le report fin septembre (si les conditions le permettent) Nous n’avons pas de réponse à ce jour.

De même nous n’avons aucun renseignement sur la tenue de l ‘Antigone des associations.

Pensez à consulter notre site (www.amf-asso.com) et notre page Facebook (Les Amis du Musée Fabre).

Les lieux de culture étant toujours fermés, vous trouverez, ci-joints quelques liens à consulter.

En souhaitant nous retrouver bientôt pour la reprise de nos activités.

Bien amicalement

Le président et le conseil d’administration

 

sites culturels

http://connaissancedesarts.com/

Visites virtuelles de sites et monuments

La Chapelle Sixtine

Une visite immersive exceptionnelle de la Chapelle Sixtine est proposée par les musées du Vatican qui offrent également sur leur site de découvrir virtuellement : les musées Pio-Clementino, Chiaramonti, la chapelle Nicoline, les chambres de Raphaël, la Salle des Grisailles… pour finir avec une visite immersive et des possibilités d’agrandissement des images hors du commun. http://www.museivaticani.va/content/museivaticani/fr/collezioni/musei/cappella-sistina/tour-virtuale.html La Fondation Beyeler La fondation Beyeler abrite la collection d’art moderne et contemporain du galeriste Ernst Beyeler et de sa femme Hildy. Le musée le plus visité de Suisse rassemble notamment des œuvres impressionnistes, post-impressionnistes et cubistes du début du XXe siècle, ainsi que des œuvres de l’art américain des années 1950. Découvrez le lieu et la collection https://artsandculture.google.com/partner/fondation-beyeler et finissez ce périple par une visite virtuelle immersive.

Le musée du Prado Trois parcours pour visiter en images le musée espagnol. Avec pour chaque œuvre : des agrandissements photographiques, une notice, une time-line de contextualisation, des outils multimédia, vidéos, fiche auteur, des feuilletoirs… Une heure au Prado Deux heures au Prado Trois heures au Prado Le tombeau de Menna (Thèbes)

Le tombeau de Menna est une des plus belles tombes de la nécropole thébaine en Égypte. Il est situé à Cheikh Abd el-Gournah. Menna est un noble, « scribe des domaines du seigneur des Deux Terres de Haute et Basse-Égypte » pendant la XVIIIe dynastie durant le règne de Thoutmôsis IV ou Amenhotep III. Son épouse, Hénouttaoui est « la maîtresse du Double-pays », une chanteuse d’Amon. Une visite proposée par l’American Research Center in Egypt. https://my.matterport.com/show/?m=vLYoS66CWpk

Le château de Pierrefonds Construit à la fin du XIVe siècle par le duc Louis d’Orléans, le château est démantelé au XVIIe et se trouve à l’état de ruines lorsque Napoléon III décide d’en confier la reconstruction à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui met en pratique ses conceptions architecturales pour en faire un château idéal tel qu’il aurait existé au Moyen Âge. Une visite étonnante ! http://scotome.com/pierrefonds/ Le Palais Farnèse

Depuis 1874, il est le siège de l’ambassade de France en Italie et depuis 1875, également celui de l’École française de Rome. Découvrez ou redécouvrez le Palais, étage par étage, avec un plan par niveau, des focus informatifs (i)…Une fois le tableau de bord apprivoisé, la visite est étonnante avec en apothéose la Galerie des Carrache. https://www.farnese-rome.it/fr/index.html

Expositions en ligne

« À la table des rois »Château de Versailles

Cette exposition virtuelle a été réalisée avec la participation de treize résidences royales de l’Association des Résidences Royales Européennes. Elle vous invite à prendre place à la table du roi ! Découvrez par le menu les mets raffinés servis dans une vaisselle recherchée, le décor des buffets, mais aussi l’organisation sans faille qui font des repas royaux le théâtre de la grandeur et du pouvoir. Bon et bel appétit ! https://artsandculture.google.com/exhibit/%C3%A0-la-table-des-rois/iAJSNHpIUw02KA

« Le jardin des délices » Ce documentaire interactif extraordinaire propose une visite approfondie en images et en musique du chef-d’œuvre de Jérôme Bosch. Un voyage magique qui explore chaque détail, chaque figure, chaque scène. Une expérience artistique époustouflante à suivre avec la visite guidée ou en exploration libre. Magnifique ! https://archief.ntr.nl/tuinderlusten/en.html Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé Musée des impressionnismes Giverny Le musée de Giverny a consacré l’année dernière une grande rétrospective à Ker-Xavier Roussel. De ses premières expérimentations nabies jusqu’à ses grands panneaux décoratifs, une sélection commentée de ses oeuvres permet de découvrir un artiste longtemps resté dans l’ombre. https://artsandculture.google.com/exhibit/ker-xavier-roussel-jardin-priv%C3%A9-jardin-r%C3%AAv%C3%A9/HwKCh9fAvGjJLw Le Retable de Gand Churchwardens of St. Bavo’s Cathedral, Gand Suggéré par un de nos auditeurs, ce site est l’écho de l’exposition « Van Eyck. Une révolution optique » présentée au musée des beaux-Arts de Gand, avec une étude de la campagne de restauration de L’Agneau mystique, débutée depuis dix ans. Rayons X, infrarouges, macrophotographies, autant d’outils et de méthodes illustrées par des avant-après très démonstratifs. http://closertovaneyck.kikirpa.be/ghentaltarpiece/#home/sub=open&VIS&bt

« François Ier » Bibliothèque nationale de France

Parce qu’il n’était pas destiné à régner, on fit de François Ier plus que de tout autre roi, l’élu de Dieu ; parce qu’il fut vaincu à Pavie, on fit rétrospectivement de Marignan une victoire mémorable entre toutes ; parce qu’il encouragea la Renaissance, on l’a imaginé recueillant les derniers soupirs de Léonard de Vinci. Mais que sait-on vraiment de François Ier ? http://expositions.bnf.fr/francoisIer/index.htm « Frida Kahlo : Autoportraits » Museo Dolores Olmedo Cette exposition nous invite à cerner l’identité de Frida la peintre, au-delà de son personnage emblématique, et à comprendre le chemin qui l’a amenée à devenir le symbole de l’art mexicain aux yeux du monde. https://artsandculture.google.com/exhibit/frida-kahlo-autoportraits/SQJSuxyz6BdIKQ Nymphéas Musée de l’Orangerie des Tuileries Déambuler virtuellement dans les deux salles ovales des Nymphéas, conçues par Claude Monet entre 1915 et 1926 à Giverny, et grâce à la fonction zoom, s’immerger dans l’ensemble des huit compositions monumentales du maître impressionniste. Impressionnant ! https://www.musee-orangerie.fr/fr/article/visite-virtuelle-des-nympheas

James Tissot. L’étoffe d’un peintre Arte. Cinétévé. Musées d’Orsay et de l’Orangerie À la faveur de l’exposition du musée d’Orsay, ce film nous propose une plongée dans l’œuvre multiforme d’un artiste insaisissable : James Tissot (1836-1902), peintre portraitiste de la haute société qui a entrevu, derrière les mondanités, les mutations de son temps. https://www.arte.tv/fr/videos/090612-000-A/james-tissot-l-etoffe-d-un-peintre/ Vidéo consultable jusqu’au 3 juin 2020 (53 minutes). Balenciaga et la peinture espagnole Musée national Thyssen-Bornemisza

Les références à l’art et à la culture espagnols sont récurrentes dans l’œuvre de Balenciaga. L’exposition présentée l’année dernière à Madrid propose un parcours d’échos et de résonnances entre à la tradition de la peinture espagnole du XVIe au XXe siècle et l’œuvre du couturier. Des

cahiers d’œuvres, de nombreuses vidéos de complément, une visite virtuelle exceptionnelle, un making of de l’exposition… À explorer avec curiosité ! https://www.museothyssen.org/en/exhibitions/balenciaga-and-spanish-painting « Vaux le Vicomte, un chef d’œuvre pas à pas » Château de Vaux le Vicomte Modèle d’harmonie entre architecture et paysage, le domaine a traversé les guerres, les révolutions et les mutations de goût ayant émaillé plus de trois siècles d’histoire, pour nous parvenir aujourd’hui dans sa forme originelle. https://artsandculture.google.com/exhibit/vaux-le-vicomte-un-chef-d-oeuvre-pas-%C3%A0-pas-%C2%A0/AQw8G70s?hl=fr Vasarely, le partage des formes Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou Découvrez l’exposition « Vasarely, le partage des formes », présentée en 2019 au Centre Pompidou, en compagnie de Michel Gauthier, co-commissaire de l’exposition, conservateur, enseignant à l’École du Louvre. Une occasion unique de se retrouver au plus près des œuvres du maître de l’art optique. https://www.youtube.com/watch?v=RYyO4CvGxpM Vidéo (20 minutes).

Conférences

Poussin est un monde Une série de conférences de Alain Mérot (musée du Louvre)

Alain Mérot, professeur des Universités (Sorbonne Université), ancien membre du Conseil des études et de la recherche de l’École du Louvre, est le grand spécialiste des arts en Europe à l’époque moderne, et principalement de l’art français (spécialement la peinture et le dessin) au XVIIe siècle. En cinq grandes conférences, il propose de fournir les clés essentielles à l’intelligence et à la compréhension de l’œuvre de Nicolas Poussin, en replaçant le peintre dans la culture européenne de son temps et en donnant le plus souvent possible la parole à ses tableaux.

« Les visages de Poussin » À partir des portraits et autoportraits du peintre ainsi que de ses lettres, on esquissera sa biographie en s’efforçant de le situer au plus juste dans son temps. https://www.youtube.com/watch?v=pps-URCsej8

« Les lieux de Poussin » Né en Normandie, aux Andelys, Poussin commence sa carrière à Paris, avant de rejoindre Rome, où il passera quasiment tout le reste de sa vie. La présentation des différents lieux où il a vécu permettra de préciser les étapes de sa carrière. https://www.youtube.com/watch?v=sWIjm3X5t2A

« Poussin au travail » Poussin peint lentement, surtout dans la seconde partie de sa carrière. Chaque œuvre est longuement méditée. À partir de ses notes de lectures et de dessins préparatoires, il construit son tableau en s’aidant de maquettes et de figurines, selon une méthode laborieuse, qui ne laisse rien au hasard. https://www.youtube.com/watch?v=oo5INmvJzNM

« Savoir « lire » le tableau » Les tableaux d’histoire comme les paysages inventés par Poussin réclament du spectateur un regard attentif. https://www.youtube.com/watch?v=yScDBfdLAvs

« Le peintre poète » Le maître mot de l’art de Poussin est bien la poésie. Elle seule est capable de concilier, par un travail incessant de transposition, les différentes faces d’un génie aussi complexe. https://www.youtube.com/watch?v=gTUH2ZxLTlw

Une histoire universelle des ruines Une série de conférences de Alain Schnapp (musée du Louvre)

Alain Schnapp, professeur émérite d’archéologie à l’université de Paris I-Panthéon Sorbonne, professeur à l’École du Louvre est également chercheur à la Maison de l’archéologie et de l’ethnologie. Son œuvre porte sur l’archéologie des cités grecques, l’iconographie et l’histoire de l’archéologie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages ainsi que de nombreuses études spécialisées sur l’iconographie du monde grec, les fouilles des sites de Laos (Calabre), Eleftherna et Itanos (Crète). Premier directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art, il travaille actuellement à une histoire universelle des ruines. En cinq grandes conférences, il explore le rapport indissoluble que chaque civilisation entretient avec les ruines. Magistral !

« Fonction et nature des ruines » Culte des vestiges et traditions écrites : les ruines, un enjeu essentiel dans la permanence des civilisations. https://www.youtube.com/watch?v=u90BFEv99BU

« La conception des ruines dans le monde oriental : Égypte, Mésopotamie, Chine et Japon » S’imposer face au temps : ériger des monuments et réactualiser le passé. https://www.youtube.com/watch?v=0vjkGm6jYm8

« Les ruines dans le monde médiéval occidental et oriental » L’héritage de la culture antique entre continuité culturelle et contradiction, en Europe occidentale, à Byzance et dans le monde arabe. https://www.youtube.com/watch?v=FsazlflVEfY

« Des ruines aux débris : le monument et le sol dans la seconde moitié du XVIIIe siècle » Les ruines dans l’Europe moderne ou l’invention du « culte des monuments ». https://www.youtube.com/watch?v=_S3F62ooRsI

« La tragédie du paysage ou l’Histoire en ruines » Constable, Turner, Friedrich : les ruines dans la peinture de paysage et la fin du genre historique. https://www.youtube.com/watch?v=_zYrhl4gsO0

Le Dieu des peintres et des sculpteurs Une série de conférences de François Bœspflug (musée du Louvre)

François Bœspflug, théologien, historien de l’art et historien des religions, professeur à l’université de Strasbourg, propose une découverte et une traversée de l’imaginaire du divin d’inspiration chrétienne tel qu’il s’est exprimé dans les images de l’art européen, notamment au Moyen Âge et à la Renaissance.

« Dieu fait homme » De l’image interdite à celle d’un Dieu « humain, trop humain… ». https://www.youtube.com/watch?v=en2-qRBCgIo

« Le Fils unique dans le sein du Père » Quand Dieu délibère. https://www.youtube.com/watch?v=2FbpaKmRqjo

« Il descendit du ciel » L’épopée de l’Incarnation. https://www.youtube.com/watch?v=qLWJJqlHd2s

« Emmanuel, « Dieu parmi nous » » De l’abstraction théologique à la liberté artistique. https://www.youtube.com/watch?v=CoADxbi6lVg

« Dieu de gloire » Donner à voir l’invisible. https://www.youtube.com/watch?v=rGl7p2tDdc4

Les conférences du Louvre

https://www.youtube.com/channel/UCafm6w_rPndqAtokQy04Jdw

Vidéos, films et documentaires

Jean Bottéro, nouvelles de Mésopotamie Un film de Marie Haddou et Thierry Spitzer (59 minutes)

Jean Bottéro est un très grand épigraphiste, un homme de texte donc, mais aussi un homme de terrain. En sa lumineuse compagnie on découvre les mythes et les dieux, la vie quotidienne et l’organisation sociale, tout en se promenant le long de l’Euphrate ou dans les ruines de Mari. https://www.youtube.com/watch?v=MK5n3uqCptA

Francis Haskell, questions de goût Un film de Renan Pollès (42 minutes)

Francis Haskell, historien de l’art d’origine britannique, grand connaisseur des cultures française et italienne est un des grands spécialistes de l’histoire des relations entre artistes et mécènes et de l’histoire du goût. Ce film nous entraîne de Cambridge à Rome, à travers les musées, églises et archives qui sont les sources de son travail d’historien. https://www.youtube.com/watch?v=vySDf4CPUbQ

Artistes Femmes, à la force du pinceau Un film de Manuelle Blanc (53 minutes)

De la Renaissance au début du XXe siècle et de Rome à Paris en passant par Londres, les artistes femmes ont lutté pendant des siècles pour accéder à la reconnaissance, entre petites avancées et longs moments d’exclusion. Il fallait la force d’une Artemisia Gentileschi pour se hisser dans le cercle des grands peintres de son temps, le talent d’une Angelica Kauffmann pour séduire la cour d’Angleterre et devenir une des fondatrices de la Royal Academy of Arts ou la ténacité d’une Suzanne Valadon pour changer nos représentations du corps féminin. Par leur talent et leur courage, ces femmes ont souvent gagné l’estime de leurs pairs. Au fil des tableaux, des styles et des époques, découvrez ou redécouvrez des artistes exceptionnelles, auxquelles les historiens d’art sont en train de redonner la place qu’elles méritent. https://www.youtube.com/watch?v=vhRFFuSKegc